Écrit par O’Connell et Saoirse

Note importante sur les auteurs: Les deux auteurs ont passé des années sur Leftbook avant de rompre avec lui et son environnement toxique. Cet article, cette analyse, est par d’anciens gaucheslivres avec des expériences vécues de cet environnement.

Introduction:

Leftbook est le surnom en ligne de Facebook de gauche. C’est la communauté en ligne des anarchistes, Trotskystes (Trots), Maoïstes, Marxistes-Léninistes (ML), Marxistes-Léninistes-Maoïstes (MLM), etc.

Il y a des centaines et des centaines de groupes Facebook de gauche, de pages, etc. qui constituent la majorité dominante du livre de gauche. Beaucoup de ces espaces sont à des fins différentes, de l’éducation à l’humour en passant par le jardinage et l’activisme, etc.

À bien des égards, Leftbook a contribué à la croissance de la communauté gauchiste en Amérique, notamment en aidant à la croissance de la communauté marxiste-léniniste. Cependant, les inconvénients de Leftbook sont si flagrants et substantiels qu’ils l’emportent sur le bien qu’il fait; beaucoup de ces inconvénients, qui seront détaillés dans cet article, aident spécifiquement à détruire le mouvement de gauche en Amérique.

Un point important à mentionner; toutes les informations sur Le Leftbook, ses tendances d’ultra-gauche, etc. peut également s’appliquer à d’autres zones en ligne de la gauche de Reddit, Tumblr, Twitter, etc. C’est juste que Leftbook est la plus célèbre et la pire de ces communautés; ainsi, l’article parlera spécifiquement de Leftbook, mais ces arguments peuvent s’appliquer ailleurs en ligne.

Leftbook, comme l’ont dit quelques camarades, est devenu un psyop COINTELPRO. L’argument est très convaincant d’une observation in-and-out de Leftbook. Cette analyse est tirée des expériences vécues de ceux qui ont été dans le Livre de gauche et le voient à partir de cette observation in-and-out. Cependant, ce n’est pas seulement une preuve empirique, car une analyse matérialiste de leftbook peut facilement montrer le comportement de flic de ceux qui fréquentent les différents espaces là-bas; du groupe tankiespotter, qui prend des captures d’écran et répertorie les activités des soi-disant « tankies », à même ceux qui seraient considérés comme des tankies faisant exactement le même travail. On prétend souvent que c’est dans l’intérêt de protéger la gauche, mais à l’époque, il y a ceux qui consacrent tout leur temps à faire ce travail.

Note supplémentaire, pour ceux qui ne savent pas ce que signifie « tankie », son contexte a changé culturellement dans la gauche en ligne, passant de ceux qui soutiennent l’URSS envoyant des chars en Hongrie pour écraser le coup d’État fasciste à un terme générique pour les communistes en général, en particulier ceux qui soutiennent Staline, Mao et / ou Lénine.

Lorsque l’argument sur la façon dont Leftbook est un psyop COINTELPRO est donné, il ne dit pas spécifiquement qu’il est contrôlé ou réglementé par COINTELPRO, mais plutôt que l’environnement peut être exploité, et le plus probablement l’est, par COINTELPRO. En fait puisque nous connaissons le FBI, la CIA, etc. utiliser des espaces en ligne, cela fait un bon argument qu’il est exploité par de telles entités. C’est un environnement qui peut permettre à des entités spécifiques d' »attiser les flammes », pour ainsi dire.

Leftbook engendre un environnement d’individualisme, d’ultra-gauchisme et d’aventurisme. Il permet une communication incontrôlée entre les gauchistes et les non-gauchistes, ce qui, avec les différents développements de chaque personne et les tendances libérales qui affligent tout le monde, transforme l’environnement en une communauté hostile de combats constants, de purge, d’attaque et de ciblage. Cela crée un environnement hostile, dans lequel l’éducation et l’apprentissage sont mis de côté, au profit des appels, et annulant les gens de toute simple erreur. Il n’y a aucune considération pour le niveau de développement que quelqu’un a connu dans son éducation communiste.

Combats et luttes intestines:

Ce n’est absolument un secret pour personne qui passe une seule journée sur le livre de gauche que les combats et les luttes intestines sont constants. Il est si courant que même ceux de gauche font des blagues sur la façon dont nous nous battons. Ce qui est pire, c’est exactement comment cette culture commence même. Le sectarisme a toujours été un problème à gauche, en particulier chez les marxistes. Il y a deux différences flagrantes entre les marxistes et les anarchistes, ou les marxistes et les ultra-gauchistes. Cependant, les marxistes ne devraient pas se battre avec d’autres marxistes, à moins que les opinions de l’un ne dépassent ce qui fait de quelqu’un un marxiste pour commencer. Nous avons un problème dans Le livre de gauche, où de petits désaccords peuvent non seulement mettre fin aux amitiés, mais aussi détruire l’interaction avec la gauche dans son ensemble, car différents groupes de cliques sociales participent à la culture d’annulation libérale et commencent à ostraciser les gens. Il n’y a pas de patience, pas de compréhension, pas d’intérêt à travailler collectivement pour développer et / ou faire progresser les personnes qui ont des opinions incorrectes. Cependant, cela n’ignore pas la réalité actuelle que certains ne souhaitent pas rompre avec des opinions incorrectes, et dans laquelle ils participent ensuite au dogmatisme sur des sujets spécifiques, ou défendent des croyances réactionnaires. Il doit y avoir un certain niveau de compréhension et de patience pour les personnes ayant des points de vue spécifiques, mais sur cette même note, si la personne ne souhaite pas changer de ces points de vue, essayer d’exercer une pression ne fera qu’entraîner un sentiment d’aliénation pour la personne spécifique, car personne n’est d’accord avec elle, la faisant rechercher ceux qui le font et doublant leurs points de vue.

C’est probablement la déclaration la plus importante qui puisse être faite sur ce sujet et si vous n’êtes pas prêt à apprendre à quelqu’un à changer et à avoir de la patience avec lui pendant que vous travaillez sur son développement, non seulement vous avez rompu avec le comportement communiste, mais vous avez ignoré, par ignorance, notre devoir, à une époque où les gens, qui sont des produits de leur environnement, agissent conformément à leur environnement. Pratiquer « l’annulation » en tant que réaction primaire à un comportement douteux et non à la rééducation / rééducation en tant que principale, est la façon dont vous transformez les gens en anticommunistes ou les ostracisez sur cette voie, où ils s’aggravent dans les tendances réactionnaires.

Les combats sont devenus, pour beaucoup à gauche, un sentiment d’euphorie qui enivre les gauchistes. Cela augmente l’ego de quelqu’un de croire « mes objectifs sont corrects (à mon avis), donc ce que je fais est justifié. »Cet état d’esprit est toxique et contraire au comportement communiste. Si, par exemple, vous attaquez quelqu’un parce qu’il a des tendances libérales et que vous demandez qu’il soit ostracisé, vous avez appelé avec succès à détruire le développement d’un camarade potentiel, limitant et abaissant davantage nos chiffres en tant que mouvement. Ce n’est pas un comportement communiste, c’est du libéralisme. On nous dit de ne pas haïr les gens avec des idées incorrectes, mais de les aider à les éduquer, afin qu’ils puissent grandir et devenir de meilleurs communistes. Personne n’est né avec des idées correctes. Comme l’a dit le camarade Mao, nous devons regarder d’où viennent les idées correctes; ils viennent de l’étude de la théorie, de la pratique, de l’étude à nouveau et de la pratique à nouveau, à l’infini.

Si vous créez un combat avec quelqu’un pour des désaccords mineurs et spécifiques, qui dégénèrent en formation de cliques, c’est du sectarisme et de la division. Ce n’est pas un comportement communiste, c’est aussi une forme de libéralisme. Et il faut dire que se battre n’est pas la même chose que s’engager dans un discours. Le discours est une discussion de bonne foi, dans laquelle les parties concernées s’engagent dans une dialectique, où une thèse est présentée, suivie de l’antithèse, et une conclusion est obtenue sous forme de synthèse. Ce n’est pas ce que nous voyons généralement sur le Livre de gauche, nous voyons plutôt des combats sur des bases idéologiques largement définies, qui se traduisent généralement par des attaques ad-hominem, et manque le point de savoir comment nous sommes censés, en tant que communistes, gérer les désaccords entre camarades. Même si quelqu’un a une croyance contraire à tout ce en quoi vous croyez, nous devons au moins essayer de les engager calmement, dans une discussion de bonne foi, afin de pouvoir les éduquer. Le combat entre camarades fait le contraire, dans lequel il se traduit par l’aliénation des deux parties. C’est incorrect, et nous devons lutter contre cela. Cela ne veut pas dire, cependant, que nous devons nous engager avec des « trolls » évidents et des personnes inutilement hostiles; nous pouvons faire de notre mieux pour les éduquer, mais il n’y a rien de mal à laisser une discussion qui ne va clairement nulle part. Combattre le nôtre ne devrait pas être un comportement qu’un communiste, ou quelqu’un d’inspirant, devrait promouvoir.

Individualisme:

L’individualisme est un trait commun sur le livre de gauche et de nombreux autres espaces en ligne pour la gauche. Nous nous efforçons d’être communistes, qui sont intrinsèquement collectifs, mais nous luttons aussi pour rompre avec le seul trait qui nous cause le plus de conflits et qui est anticommuniste. La grande majorité d’entre nous existe dans des environnements très individualistes, en particulier nos camarades américains et européens, il nous est donc naturellement difficile de rompre avec ce comportement libéral.

Des exemples de cela peuvent être vus à partir des actions habituelles de nombreux gauchistes, c’est-à-dire l’acte individuel de dire quelque chose sans réfléchir, d’agir sans collectivisme, etc. En tant que communistes, nous devons rechercher ce qui est le mieux pour le collectif. Les actions individualistes nuisent au collectif et font partie de ce qui engendre le cliquéisme.

Il est courant pour beaucoup sur Le livre de gauche d’agir sur quelque chose par eux-mêmes, ou de dire quelque chose sans vision collective. En fait, il est courant que la vision collective de Leftbook soit opposée, à cause du point précédent sur les combats. Le moindre désaccord se transforme en bagarres en ligne, qui construisent des cliques sociales et ostracisent une personne ou des groupes d’une autre. L’individualisme et les combats sur le livre de gauche vont de pair. Il est très rare que des personnes disciplinées ou fondées sur des principes sur Leftbook se détachent de ce comportement commun.

Nous devons examiner matériellement ce qui cause cela. L’une des raisons en est les innombrables cliques et le manque de collectivisme sur le livre de gauche. L’un engendre l’autre et subvertit toute tentative d’éliminer les cliques et d’épouser le collectivisme. Il y avait l’ère des « Dieux », dans laquelle une personne dans un groupe détiendrait le pouvoir absolu au-dessus de tous les membres. C’est un exemple, dans l’histoire du Livre de gauche, du collectivisme ignoré pour l’individualisme. Cela a conduit à une formation brute et à des cliques, et même à des cultes de personnalité autour des Dieux. Nous savons tous que le culte de l’individu est anticommuniste. Qu’est-ce qui cause cela cependant? Il y a la réponse évidente des personnes qui vivent dans une société individualiste ayant du mal à s’en séparer, car elles ont été élevées de cette façon, et tout comportement appris est difficile à désapprendre. C’est vrai, mais c’est plus complexe que cela. La cause principale est les individus charismatiques, avec un développement marxiste incomplet, croyant avoir les idées les plus correctes, prenant une position de pouvoir et utilisant leur influence pour fermer tout ce qui va à l’encontre de leurs propres idées préconçues. Quand d’autres de ces individus se voient refuser la reconnaissance, et qu’il n’y a pas de place pour une dialectique, ils continuent, avec leur propre clique, à former leur propre groupe, contre l’autre. Ceux qui font partie de la clique sont découragés, et même interdits, de s’engager avec l’autre groupe.

Un exemple de ceci, dans l’histoire de Leftbook, était la cachette humide de Mème de Karl Marx (KMDMS). Il y avait un désaccord sérieux avec l’équipe d’administration, sur l’inaction contre le contenu transphobe, mais il a été fermé. Les commentaires étaient verrouillés et seuls les administrateurs pouvaient approuver n’importe quel message. Ceci, couplé aux tentatives infructueuses de radicaliser la planque de Mème humide de Jill Stein (JSDMS), a stimulé la création de toute une série de cliques, sous la forme d’autres « planques de Mème humide ». Aucun d’entre eux n’était fonctionnellement différent les uns des autres, à part les différentes cliques en contrôle.

Cela a également engendré l’ère des « coups d’État », qui a commencé avec les KMDMS. Les individus, qui avaient des désaccords avec les dirigeants du groupe, en grande partie sur l’inaction contre les transphobes, ont collaboré avec un membre de l’équipe d’administration, qui était sympathique à leur sort. Ils ont utilisé les pouvoirs d’administrateur de cette personne pour supprimer les autres administrateurs et installer un nouveau régime d’administrateurs. Il y a eu une tentative de changer le groupe, de le rendre plus inclusif et de suivre les principes marxistes. Le problème était, cependant, que le groupe était dirigé par une clique, nominalement élue au pouvoir démocratiquement. Cependant, les votes étaient faussés par les membres les moins importants de la clique, et seuls ceux qui étaient dans les votes des cliques comptaient vraiment. Il y a eu une tentative de centralisme démocratique et de collectivisme, mais la voix du collectif a été ignorée, au profit de ce que la clique croyait être correct. Cette mentalité a continué pendant un certain temps, et a conduit à l’infiltration de groupes libéraux, non pas pour éduquer, mais pour organiser des coups d’État, et remplir le groupe de partisans de la clique impliquée.

Une partie de cela peut sembler être un comportement collectif, cependant, nous devons nous souvenir de la nature des cliques et de leur fonctionnement. La nature d’une clique est un groupe d’individus, qui agissent dans l’intérêt collectif de la clique. Ils maintiennent l’individualité, par opposition à une conscience collective, destinée à promouvoir le bien du collectif, mais plutôt le bien de la clique, et parfois même pas ça. Ils fonctionnent comme des groupes, dont le seul but est la subversion. De plus, ils sont dirigés par un individu, derrière lequel le reste de la clique peut se rallier, tant que c’est dans leur intérêt individuel. Cela montre le danger des cliques, car une clique en résulte toujours une autre, créant un environnement désorganisé et individualiste. Beaucoup d’entre nous viennent d’environnements individualistes, comme cela a été dit, et lorsque nous ne parvenons pas à nous éloigner de cette mentalité, nous reproduisons cela dans nos environnements en ligne, et dans l’organisation, ou plutôt le manque d’organisation.

Isolement:

Ce qui a fait que beaucoup de gens de Leftbook sont devenus des leftbookers, c’est la même chose qui a poussé les introvertis à consacrer des quantités de temps malsaines en ligne; l’isolement.

L’isolement et l’ostracisme social sont si courants en ligne qu’il y a des blagues à ce sujet. Les choses qui rendent les gens « différents » dans la vie sociale deviennent souvent les raisons d’être ostracisés, poussant ainsi les gens à trouver leur propre communauté. Donc, si c’est le cas des communautés en ligne pour les fans d’anime, de jeux ou d’autres passe-temps; pourquoi ne serait-il pas le même cas pour la politique? En particulier la politique de gauche qui, dans ce pays, est si détestée culturellement? Ce n’est que récemment (2016) que la politique de gauche a commencé à devenir culturellement commune avec les rassemblements organisés par la gauche contre Trump et les rassemblements néonazis, et même la politique de gauche la plus socialement acceptée est le libéralisme social-démocrate ou l’anarchisme (dans une certaine mesure). Quoi qu’il en soit, Leftbook est devenu l’un des nombreux espaces en ligne de la gauche américaine. De manière réaliste, les espaces Leftbook et en ligne pour la gauche servaient une bonne fonction; fournir un espace pour que la gauche interagisse et se développe. Et une fonction pire; cela a aggravé les comportements que les gauchistes devraient opposer. L’ostracisation est passée de la vie sociale physique à la vie sociale en ligne, car une clique ostracise l’autre, ou une personne ostracise l’autre. Que ce soit pour des raisons légitimes (croyances opposées idéologiques) ou illogiques (petits désaccords sur des sujets idéologiques). Parmi les nombreux espaces en ligne, Leftbook est probablement le pire en termes d’isolement et d’ostracisation à un nouveau niveau parmi les siens.

Ultra-Gauchisme:

Que cela soit clair; Leftbook est un cloaque d’ultra-gauchisme. L’ultra-gauchisme enivre chaque recoin de Leftbook.

D’un point de vue marxiste-léniniste, en particulier avec des années d’expérience sur Le Livre de gauche, l’ultra-gauchisme est un fléau qui balaie le livre de gauche dans tous les coins. Même la communauté du ML sur Leftbook est affectée dans une certaine mesure, à tel point qu’on a l’impression qu’ils manquent d’être un ML lorsque vous parlez et vous associez à des ML réels dans un parti communiste.

Ou pire, les gens qui s’appellent ML mais en toute réalité sont des « communistes mèmes. »Les communistes mèmes sont essentiellement des communistes de blague, ou des communistes qui prennent de petites quantités de théorie, n’étudient pas plus loin, et l’utilisent pour se justifier pour justifier qu’ils sont un communiste de principe qui représente l’ensemble du mouvement, sans s’impliquer dans aucun groupe de gauche, en radiant des groupes dans des nations spécifiques parce qu’ils ne sont pas à leur goût, ou s’impliquer dans des groupes d’ultra-gauche, ou même en étudiant la théorie et en devenant dogmatique avec elle ou en ne réalisant pas ce qu’ils ont étudié. Communistes mèmes / les communistes blagues sont le stéréotype d’un communiste, ils font partie de l’ultra-gauchisme à l’ère moderne.

Ou nous avons l’autre situation d’ultra-gauchisme, qui s’oppose au matérialisme dialectique à tous les niveaux. Ce genre de tendances est généralement commun avec l’anarchisme, mais même d’autres tendances « socialistes » tombent dans cette pensée à rebours. Ce genre d’ultra-gauchisme est généralement celui qui ne prend pas de perspectives matérialistes sur des sujets, historiques ou non, il prend une perspective idéaliste; fondamentalement ce qu’il devrait être par rapport à ce qu’il est. Ce genre d’ultra-gauchisme prend souvent des sujets complexes et les réduit en simplicité. Un tel sujet qui nécessite une analyse dialectique, comme l’URSS après Staline par exemple; les ultras de cette variété soutiennent après Staline que l’URSS était en permanence mauvaise, qu’elle était capitaliste d’État, qu’elle était sociale impérialiste, etc. etc. Cette mentalité peint tout en noir et blanc, alors que dialectiquement parlant, le monde est un mélange de gris. L’URSS était encore socialiste après Staline, mais elle était reprise par des révisionnistes. Ce n’est que lorsque les réformes de Gorbatchev dans les années 1980 ont ouvert l’économie à la privatisation. L’impérialisme social ignore complètement l’analyse de Lénine sur l’impérialisme. Ce genre d’ultra-gauchisme ignore également des personnes spécifiques, telles que Khrouchtchev, qui a fait de bonnes choses comme envoyer les chars en Hongrie pour écraser le coup d’État fasciste qui s’y déroulait contre les Juifs et les communistes, et des réformes alimentaires pour éviter les famines, mais il a fait des choses horribles comme son « discours secret » dénonçant Staline, ainsi que de multiples politiques sociales-démocrates et autres. Ce ne sont que quelques exemples, mais il y en a beaucoup d’autres. Ce type d’ultra-gauchisme n’utilise pas l’analyse matérialiste dialectique, il s’oppose à ce type d’analyse.

Aventurisme et spontanéité:

L’aventurisme et la spontanéité sont si courants sur le livre de gauche qu’ils sont promus comme la forme idéale d’organisation. C’est une réflexion à l’envers.

Ce comportement couplé à l’individualisme se transforme en une situation où le manque de collectivisme permet aux gens d’organiser des choses qui ne sont pas travaillées avec l’analyse civile et le débat. Cela permet d’organiser et de créer des choses qui peuvent, à leur tour, nuire au mouvement plutôt que d’aider. Il devient également à son tour le style d’organisation que les gens idolâtrent au lieu de rejeter, ce qui, dans une situation révolutionnaire, ou une situation intense, peut entraîner des dommages ou la mort car le manque d’interaction collective et de centralisation permet à la situation de se détruire facilement par des forces opposées. Cela permet également aux multiples individus d’un tel événement organisé par ces moyens d’agir par eux-mêmes plutôt que collectivement, ce qui signifie que les gens peuvent avoir des points de vue opposés et qu’aucune unité idéologique ne se forme, ce qui conduit à la confusion pour les masses et les personnes agissant par elles-mêmes, augmentant le nombre de morts ou la mauvaise réputation que cela entraîne si les choses deviennent incontrôlables.

Ce genre de comportements peut être vu avec les actes individualistes de nombreux gauchistes en créant des espaces en ligne (pages et groupes Facebook) qui peuvent souvent se révéler discriminatoires, idéologiquement à rebours, abusifs, etc.

Opposez aventurisme et spontanéité.

Manque de culture de sécurité:

La culture de sécurité sur le Leftbook est rare. Et nous ne voulons pas dire cela dans le sens où les leftbookers ne protègent pas leur identité contre l’État, c’est impossible sur Facebook ou n’importe où de nos jours avec la NSA, le FBI, etc. et ces entreprises qui vendent des données privées à ces agences. Cependant, ce que nous entendons dans ce contexte, c’est le manque de culture de sécurité pour les personnes d’extrême droite ou les profils d’infiltration. La plupart des gauchistes acceptent souvent des amis dans leurs cercles basés entièrement sur l’esthétique de la commie, les communistes mèmes sont les pires pour cela. Cela conduit à des personnes complètement inconnues infiltrant les cercles de gauche, et pour les profils infiltrés d’extrême droite, cela peut être utilisé pour collecter des informations, et pour les fédéraux infiltrés, cela peut être utilisé pour exploiter Le Gauche et maintenir l’ultra-gauchisme et ces nombreuses caractéristiques mentionnées dans cet article continuent d’être présentes, sinon dominer Le gauche. Toute implication sur Leftbook doit s’accompagner d’un certain niveau de culture de sécurité et d’un certain niveau d’étude des PERSONNES que vous autorisez dans vos cercles.

Membres de gauche et anciens membres du PCUSA:

Les nombreux anciens membres avec lesquels le PCUSA a eu des problèmes provenaient souvent de Leftbook, ou impliquaient Leftbook; j’espère que cet article marquera la fin d’une telle tendance, mais nous savons que ce ne sera pas toujours le cas.

Nous ne mentionnerons pas de noms, mais nous avons eu plus de quelques membres qui ont été en conflit avec le parti spécifiquement à cause de différences idéologiques ou d’un manque de discipline, de principes et / ou d’un manque de comportement marxiste-léniniste. Ces problèmes avec ces anciens étaient souvent l’individualisme, la spontanéité, l’ultra-gauchisme, et la plupart de ces personnes étaient profondément consommées par Le Livre de gauche.

Les factionalistes avec lesquels nous avons eu affaire en novembre 2018, un groupe de personnes qui essayaient de rallier des membres contre le cadre Trans, et de répandre des mensonges calomnieux contre le parti; non seulement ces tentatives ont été propagées par leur chef aux ultra-gauchistes et à l’extrême droite, mais parmi les nombreux cercles en ligne qui ont été utilisés pour pousser cette calomnie, Leftbook était le principal. Les traîtres sont directement allés à Leftbook, et les nombreux ultra-gauchistes et réductionnistes de classe qui détestaient les personnes trans, comme les gens pour répandre leur calomnie à gauche et détruire le parti. Heureusement, beaucoup ont pu voir la calomnie comme une calomnie et voir exactement ce que la PCUSA essayait de faire; protéger une partie de la classe ouvrière et ses membres des ennemis mêmes contre eux.

Conclusion et réaction aux Espaces en ligne:

La position que le PCUSA devrait avoir, et vraiment la position que toute organisation communiste devrait avoir, envers les espaces de gauche et de gauche en ligne devrait être une prudence. Leftbook et d’autres espaces de gauche en ligne servent le but de l’influence et de la croissance, mais ceux qui s’impliquent doivent rompre avec leurs comportements anticommunistes précédents qui ont été loués et promus sur ces espaces en ligne. Ils doivent continuer à se développer et à se transformer en un communiste discipliné et fondé sur des principes, à rompre avec toutes les tendances de l’ultra-gauche et à travailler collectivement plutôt qu’individuellement.

Notre conclusion sur le Livre de gauche est que c’est la deuxième entité la plus destructrice pour la gauche américaine. Le premier étant le gouvernement. Ce qui le rend spécifiquement si destructeur pour la gauche américaine, c’est ce qui a été détaillé ici. Il faut que quelqu’un essaie de devenir communiste et bascule sur son chemin. Il peut et a été démontré qu’il prend des communistes de principe et en fait des ultra-gauches sans principes. Il engendre l’ultra-gauchisme et, en raison du manque de conseils marxistes-léninistes, ou de conseils marxistes-léninistes expérimentés, il laisse les gens inspirants à manquer à leurs tentatives.

Les personnes qui visent à devenir communistes (marxistes-léninistes) devraient rejoindre une organisation avec une orientation et une idéologie ML, elles ne devraient pas être consommées par Leftbook parce que Leftbook les détruira ou les influencera en étant ce qu’elles inspirent à être.

Et pour les membres de notre propre parti, ou qui sont intéressés par notre parti, qui sont impliqués dans le Leftbook, que ce soit notre message pour vous; Rompez avec lui. Concentrez-vous spécifiquement sur les conseils du parti, car Leftbook ne peut pas fournir, en grande profondeur, ce que le PCUSA peut. Le PCUSA a des ML anciens et expérimentés parmi ses membres et ses dirigeants, c’est ce qui manque à Leftbook, et à cause de cela, il n’est pas substantiel de fournir à ceux qui inspirent des marxistes-léninistes ce que les marxistes-léninistes expérimentés et disciplinés / de principes peuvent fournir