TORONTO — James Wilder Jr. devrait faire carrière dans la LCF. Le arrière de trois ans a officialisé sa décision sur ses médias sociaux après que la nouvelle ait été rapportée pour la première fois par Dave Naylor de TSN.

Wilder avait envoyé un tweet mercredi indiquant qu’il ferait une annonce sur son avenir en attendant de savoir si la LCF reviendra ou non au jeu en 2020.

Les Alouettes n’ont pas encore fait d’annonce officielle. Wilder est prêt à occuper un poste d’entraîneur avec son alma mater à Tampa, en Floride.

L’arrière @IAm_Wilder32 des @MTLAlouettes a décidé de se retirer de la @LCF en raison de l’incertitude entourant la saison 2020. A accepté un poste d’entraîneur dans son école secondaire alma mater à Tampa. Dirigera également une installation de fitnesss sous son nom en Floride. #CFL

– David William Naylor (@TSNDaveNaylor) Juin 24, 2020

Wilder a signé une entente d’un an avec les Alouettes en janvier après avoir été libéré par les Argonauts de Toronto à la fin de la saison 2019.

Wilder Jr. a disputé 14 matchs en 2019, récoltant 464 verges et un touché sur 92 portées, en plus d’ajouter 47 attrapés pour 415 verges et quatre majeurs par la voie des airs.

Au cours de ses trois années avec Toronto, le joueur de six pieds trois pouces et 212 livres avait récolté 2 027 verges et neuf touchés au sol, en plus d’ajouter 1 487 verges et cinq majeurs sur 154 attrapés hors du champ arrière.

Wilder Jr. a été nommé recrue par excellence en 2017 pour aider Toronto à remporter la 105e Coupe Grey.

La nouvelle de Wilder survient alors que la LCF et la CFLPA tentent de travailler sur des options qui pourraient potentiellement sauver la campagne 2020 déraillée par la pandémie mondiale de COVID-19.

La semaine dernière, le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, a publié une déclaration au nom de la Ligue pour faire le point sur l’espoir de jouer en 2020.

« Nous aimons notre jeu, nos joueurs et nos fans. Nous travaillons dur tous les jours pour trouver un moyen de revenir sur le terrain en 2020 « , a déclaré Ambrosie dans le communiqué.  » Nous attendons avec impatience d’autres occasions de travailler avec la CFLPA sur notre réponse à la pandémie de COVID-19, y compris s’il peut y avoir une saison en 2020, le plan de rétablissement à court et à long terme de la ligue canadienne et ce que nous devons mettre en place ensemble pour 2021 et au-delà. Les réalités pratiques et financières imposées par la COVID-19 fourniront – comme c’est le cas pour de nombreuses entreprises canadiennes – un cadre pour les pourparlers sur une nouvelle convention collective. Un partenariat solide, positif et productif avec nos joueurs est essentiel pour supporter la pandémie, retourner sur le terrain et se remettre sur la bonne voie pour poursuivre un avenir qui profitera directement aux joueurs, à la ligue et à nos fans. »