Jackie Cochran est née Bessie Mae Pittman en 1906 à Muscogee, une ville forestière prospère à la frontière entre la Floride et l’Alabama, à l’ouest du cantonnement. Enfant, Jackie a déménagé d’un endroit à l’autre puis a passé du temps dans cette ville de moulins avec sa famille adoptive.

Elle est devenue esthéticienne et a décidé que le nom Bessie Mae Pittman n’était pas assez sophistiqué, alors elle a regardé dans l’annuaire téléphonique et a choisi un meilleur nom – Jacqueline Cochran. À une époque, elle travaillait dans un magasin de beauté du centre-ville de Pensacola. De là, elle est devenue l’une des aviatrices les plus accomplies de l’histoire. Elle a appris à voler en 1932 alors qu’elle travaillait comme vendeuse de cosmétiques. Son futur mari, Floyd Odlum, avait dit à Cochran que le vol l’aiderait à prendre une longueur d’avance sur sa compétition.

Quelques réalisations:

  • A volé dans la course de Londres, Angleterre à Melbourne, Australie en 1934
  • En 1935, est devenue la première femme à voler dans la course du Trophée Bendix, qu’elle a remporté en 1938
  • Est devenue la première femme à effectuer un atterrissage aux instruments à l’aveugle en 1937
  • A établi de nouveaux records féminins en 1939-40 , en altitude et en vitesse de classe ouverte ainsi que sur la course New York-Miami
  • Elle a fondé le programme des Femmes Pilotes de service de l’Armée de l’Air (WASP) pendant la Seconde Guerre mondiale, et a reçu la Médaille du Service distingué.
  • A été la première femme à piloter un bombardier à travers l’océan Atlantique
  • A reçu le Trophée Harmon en 1950 en tant qu’Aviatrice de la décennie
  • En 1953, est devenue la première femme à dépasser la vitesse du son
  • En 1962, est devenue la première femme à piloter un avion à réaction, établissant par la suite 73 records en trois ans et dépassant Mach 2 en 1964